Cours 21 : tétracorde et gamme majeure

Précédent : cours 20 : pentatonique, mode, improvisation

Suivant : cours 22 : les modes d'une gamme majeure

Ouvrez ou enregistrez le fichier cours21.mp3 : tétracorde et gamme majeure

Appuyez sur la touche F5 pour actualiser la lecture sonore ou sur la touche esc pour arrêter

Cours 21 : tétracorde et gamme majeure

Nous avons vu que dans une échelle pentatonique, il n'y a pas d'intervalle d'un demi-ton, ni de septième majeure.

On va ajouter deux notes à l'échelle pentatonique, pour construire une nouvelle échelle de sept notes, appelée l'échelle de la gamme majeure.

Je commence en choisissant la pentatonique qui commence par un sol.

Elle est constituée par les touches blanches qui suivent les touches noires :

m.g (5 sol 4 la 3 si 2 ré 1 mi)

J'ajoute les notes do et fa dièse, pour obtenir :

m.g (5 sol 4 la 3 si 2 do 1 ré 3 mi 2 fa dièse 1sol)

On remarque que les notes do et fa dièse forment un intervalle de trois tons que nous avons déjà commenté dans les cours précédents, car il crée des tensions par rapport à la pentatonique qui est très consonnante.

La note fa dièse, située à un demi-ton de l'octave sol, a tendence à aller vers cette note sol.

On l'appelle la sensibleet l'intervalle (sol fa dièse) est un intervalle de septième majeure.

L'échelle d'une gamme majeur fait intervenir 2 groupes de quatre notes séparés par un ton un ton et un demi ton :

sol la si do

1 ton un ton un demi ton

suivi par :

ré mi fa dièse sol

un ton un ton un demi ton

Les deux tétracordes se suivent avec un ton d'écart.

Il est important de connaitre cette structure d'une gamme majeure, car cela va simplifier le travail des 12 gammes.

En effet, quand on a travaillé une gamme majeure, on a déjà travaillé ledébut de la gamme située une quarte au-dessus de celle-ci, ainsi que la fin de la gamme située une quinte au-dessous.

Par exemple, ré mi fa dièse sol est le premier tétracorde de la gamme de ré majeur, tandis que sol la si do est le second tétracorde de la gamme de do majeur.

A chaque nouvelle gamme, il s'ajoute une note altérée, comme le fa dièse, pour la gamme de sol majeur, le do dièse pour la gamme de ré majeur...

Travaillez successivement les gammes majeures de sol ré la mi si et fa dièse

Retenez l'ordre des notes dièsées qui s'introduisent au fur et à mesure :

fa do sol ré la mi

Faites de même avec les gammes majeures de fa si bémol mi bémol la bémol ré bémol et sol bémol et retenez l'ordre des bémols si mi la ré sol do

Vous pouvez conserver le même doigté pour toutes les gammes majeures à la main droite comme à la main gauche, mais alors, vous vous retrouverez avec des pouces sur les notes noires.

Ceci n'est pas gênant avec la technique du pouce qui passe au-dessus du troisième doigt.

Pour la technique du pouce qui passe sous le doigt 3 et qui préconise de ne pas jouer de touches noires avec le pouce, il faudra modifier le doigté pour des gammes qui commencent par une touche noire.

Résumé

On a vu qu'il est intéressant de travailler toutes les gammes majeures de quinte en quinte, en se souvenant des notes accidentées qui s'introduisent successivement (un nouvel accident à la fois)

Cette réflexion avec le travail de la technique des doigts sera profitable pour l'improvisation et pour la transposition des phrases musicales que nous aborderons plus loin.

Retour dans la page d'accueil du cours de piano

Terminez et retourner dans la page index du site studyvoxmusi